Compte-rendu assemblée générale cercle taurin Montois article sud-ouest

L’image contient peut-être : une personne ou plus et intérieur

 

Le plus ancien, avec des rides en moins :

ASSOCIATION Le nombre d’adhérents au Cercle taurin montois a augmenté de 30 % avec une part non négligeable de jeunes

Au mois de janvier, il y a les vœux et la galette. C’est aussi le moment de l’année où le Cercle taurin montois réunit ses invités et adhérents pour son assemblée générale. Le président, Claude Laborde, aux affaires depuis deux ans, après le regretté Tonio Hidalgo, a accueilli les adhérents dans un château de Nahuques bien garni, vendredi.

Les membres sont désormais près de 200, après une progression de leur nombre de 30 %. Le vieux Cercle taurin montois (1) n’a pas pris de rides, il tend même à se rajeunir. La preuve de cette embellie, ce sont les nombreux événements passés et ceux à venir.

Le rapport moral du secrétaire, Michel Bodin, souligne le succès de toutes les manifestations passées. Les 99 retransmissions télévisées, suivies de quelques soirées gustatives grâce au travail de l’ombre des bénévoles, ont été très prisées. Sans oublier les voyages à Cordoue, Madrid, une sortie à Bilbao, ainsi que les traditionnelles conférences. Elles ont notamment vu défiler Emilio de Justo, torero en pleine ascension. Reste un bémol : la baisse de fréquentation des soirées des Fêtes de la Madeleine. Elle a suscité quelques questions.
Voyages au programme La temporada à venir s’annonce encore prometteuse. Les retransmissions télévisées des diverses ferias restent incontournables, avec du matériel flambant neuf, comme l’a annoncé le président.
Des voyages sont aussi en prévision : le carnaval taurin à Ciudad Rodrigo ou Bilbao. Quelques conférences sont au programme avec le maestro Juan Leal ou le novillero Dorian Canton.

Côté financier, la trésorière, Danielle Pataule, avec une précision d’horloge suisse, a effectué un rapport d’une grande clarté, affichant 5 600 euros de bénéfice global. L’argentière, vainqueur à l’applaudimètre de cette soirée, a rappelé que 2020 serait le cinquantième anniversaire de la peña, avec fatalement, quelques entorses financières à prévoir afin de fêter l’événement. La réélection de trois membres pour le conseil d’administration (Corinne Chorro, Daniel Cazes- Carrère et Jean Marbeau) et celle du jeune Mathieu Dugêne, nouveau membre, n’ont été qu’une formalité. Puis Claude Laborde a pu refermer une assemblée sereine. Le président peut être satisfait du travail accompli.

Michel Lacrouts
(1) Le CTM a été fondé le 14 mars 1970, par une poignée d’aficionados montois. Le premier président était Gaston Duthil