Texte hommage à tonio

antonio-hidalgo-a-droite-au-cote-du-matador-diego-urdiales-lors-dune-conference-de-presse-a-madrid-en-2016

Amis aficionados,

Ci-joint le texte lu lors de la messe en l’église de Saint-Médard pour l’enterrement de Tonio.

Nous remercions notre secrétaire d’avoir bien voulu lire ce texte, qui n’était pas chose facile dans ces conditions.

Le cercle taurin pleure son Président mais surtout son ami.

Tonio, aficionado de la première heure, tu as adhéré au cercle tout jeune . Tes connaissances et ton caractère affirmé t’ont naturellement amené à prendre la vice-président de 1998 à 2001, puis la Présidence dés 2002 jusqu’à ce jour.

La tauromachie était ta plus grande passion, passion que tu as su transmettre aux plus jeunes et partager avec tous ceux que tu côtoyais.

Les tertulias au Cercle taurin, à la sortie des corridas, resteront dans nos mémoires. C’était des grands moments d’échange, vifs, passionnés et parfois divergents mais qui se terminaient par un pot notamment le partage d’un verre de manzanilla, « Andalousie toujours là », réconciliant tout le monde en attendant la corrida suivante.

Que dire de ton chauvinisme pour les maestros andalous et surtout lorsque nous râlions après Morante. Tu trouvais toujours un enregistrement pour nous faire découvrir les rares moments de génie du maestro.

Impossible d’oublier ces voyages dans le sud de l’Espagne, ton pays d’origine, tes racines, à la découverte de ces terres dédiées au monde de la tauromachie, que tu défendais avec ferveur et opiniâtreté.

Que de bons moments partagés à Madrid, Seville, Salamanque, Cordoue, Jerez, Grenade, San Lucar, Badajoz, dans les arènes, au campo ou comme nous disons ici dans le sud-ouest, ton pays d’attache, lors de la 3ème mi-temps.

Tu ne manquais jamais, lorsque nous étions près de Grenade, de nous faire découvrir le village, berceau de ta famille, Pinar.

Nous n’oublions pas, les nombreuses soirées conférences organisées au cercle taurin que tu animais avec justesse, brio, convivialité et gentillesse.

Et que dire, lorsque tu montais au palco, simplement que nous étions fier de voir reconnaitre ta compétence par le milieu de l’aficion.

Tonio aujourd’hui ta famille est triste, l’aficion est triste, tes amis et membres du cercle taurin sont tristes. Tu laisses un grand vide, mais tous tes proches ayudas, peones et amis du cercle taurin continuerons de faire vivre la pena, de promouvoir, de défendre la culture taurine et de porter les valeurs auxquelles tu étais tant attachées.

Il nous faut remplacer la tristesse de t’avoir perdu par la joie de t’avoir connu.

Merci pour tout ce que tout nous a fait découvrir et partager, adios l’andalou, adishatz notre président et à la vista au paradis des aficionados.

Au nom du cercle taurin, j’adresse nos très sincères condoléances à toutes celles et tous ceux qui t’ont connu, apprécié, aimé.

Nos pensées vont tout particulièrement vers ta famille et tes proches.

Article Sud-Ouest hommage à Tonio

antonio-hidalgo-a-droite-au-cote-du-matador-diego-urdiales-lors-dune-conference-de-presse-a-madrid-en-2016

L’Andalou d’origine présidait le Cercle taurin montois et était dans la commission taurine.

Il avait pris sa retraite d’ouvrier à la Miroiterie landaise à 60 ans et avait bien l’intention d’en profiter, notamment dans son Andalousie d’origine et ses ferias d’été. Mais Antonio Hidalgo n’en a hélas pas eu le temps, terrassé mardi par la maladie de Charcot, qui a progressé jusqu’au dénouement tragique, en moins de deux ans.

Originaire de Piñar (province de Grenade), cet Andalou, né pourtant à Barcelone durant le périple de ses parents vers la France, était un grand aficionado. Président du Cercle taurin montois depuis 2002 jusqu’à son décès, il avait organisé de nombreux déplacements pour ses membres vers les élevages de toros et les ferias espagnoles. Lui-même retournait tous les ans dans la maison familiale pour une tournée des ferias du mois d’août et septembre (Malaga, Almeria, Ronda). Il avait aussi intégré, en 2012, la commission taurine qui, tous les ans, partait choisir au campo les toros de la Madeleine. À sa place, c’est Romain Laborde, le concierge des arènes, qui a intégré la commission.

Présent à de nombreuses reprises comme président ou assesseur des corridas de Vic-Fezensac, Eauze, Aignan, il trouvait l’Espagne indissociable de la corrida. « C’était un aficionado complet, précise Guillaume François, président de la commission taurine. Il avait toujours un avis sensé, utile et précieux, bien que très discret. »

Ses obsèques auront lieu mardi, à 14 h 30, à l’église de Saint-Médard.

Décès président cercle taurin Montois

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les vices presidents et les membres du bureau ont le regret de vous faire part du décès de notre président et ami Antonio Hidalgo, ce jour. Nous exprimons nos bien sincères condoléances à la famille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Hommage à Andre CARRERE

Le président et les membres du bureau du cercle taurin montois ont le regret de vous faire part du déces de notre ami et aficionado

ancien président de cercle taurin Montois de 1987 à 1996 André CARRERE.

Il nous a quitté le samedi 11 Novembre dans sa 84éme année.

Je joins à la présente l’article hommage du journal sud-ouest du mercredi 15 novembre.

1

L’adieu à André Carrère, mémoire du Plumaçon

HOMMAGE Grand amateur de cinéma et passionné de toros, il s’est éteint à 84 ans

André Carrère, un des plus vénérables aficionados montois, est décédé samedi, dans sa 84e année. Agent des PTT, tout le monde ici le connaissait comme boulanger-pâtissier. Alors que c’était son frère, Henri, héritier du père Léonce, qui avait repris le commerce familial. Mais André, célibataire, demeurait toujours audessus du magasin de la rue Gambetta (là où se trouve Etam lingerie aujourd’hui) et se trouvait très souvent derrière le comptoir. Passionné de cinéma (il ne manquait aucun film du Moderne, dans la Galerie 53, salle voisine de la pâtisserie), André adorait aussi la corrida. Depuis l’après-guerre jusqu’au début des années 2010, il a filmé en 8 mm, Super 8, cassettes VHS puis en vidéo, toutes les courses des fêtes

de la Madeleine. Mémoire incomparable, celui qui fut aussi président du Cercle taurin montois (1987-1996) pouvait vous citer tous les cartels du Plumaçon depuis 1862, ainsi que les principaux élevages et matadors qui y ont triomphé. Il collectionnait les affiches taurines et sa collection de 331 documents (dont 150 sur la feria montoise), il en fit don aux Archives départementales. Depuis 2012, André Carrère, dont les jambes ne le portaient plus à cause du diabète, ne pouvait plus se tenir debout au callejón pour filmer les combats des cornus contre les bipèdes. Mais le cœur était toujours là. Ses obsèques ont eu lieu le mercredi 15 novembre  à 14 h 30 à l’église de la Madeleine

 

 

 

Remise de récompense novillada sans picadors Mont de Marsan

Mont-de-Marsan-Dorian-Canton-2017-300x200

Amis aficionados,

Jeudi matin  la novillada non piquée de la ganaderia de Casanueva de José et Guillaume Bats c’est déroulée sous un ciel nuageux et gris.

Comme à l’accoutumée  depuis de nombreuses années, le cercle taurin a offert une prime aux acteurs de cette dernière.

 

CONFERENCE GABIN REHABI

Mont de Marsan Juillet 2014

Le vendredi 5 mai le cercle taurin Montois recevait dans ses locaux le picador Français Gabin REHABI.

La conférence a débuté par la projection d’un film retraçant les grands traits de sa vie professionnelle. Il a par la suite répondu aux questions posées par le président du cercle taurin Montois Antonio HIDALGO.

Cet arlésien d’origine qui fréquenta l’école de tauromachie de Paquito Leal, rêvait de devenir matador. Très vite sur les conseils de son mentor de l’époque, il a du changer d’orientation et se tourner vers le métier de picador.

Dans son propos il remercia chaleureusement Alain Bonnijol de l’avoir initié au maniement de la «vara».

Il expliqua qu’avant de savoir manier la pique, il faut être un excellent cavalier et faire corps avec son cheval.

Après cette conférence où un nombreux public était présent, la soirée c’est achevée autour d’un buffet.

 

 

CONFERENCE ALBERTO LAMELAS

Le cercle taurin Montois a reçu vendredi 8 avril dans ses locaux de la rue Batelière le matador de toros Albert LAMELAS.

A cette occasion le président du cercle taurin remercie les nombreux présents à cette soirée. Ceci prouve si besoin en est que l’aficionado est encore bien présent dans notre cité.

Je joins à la présente un compte-rendu de la soirée par vuelta à los toros.

Bonne lecture.

Conférence avec le héros des arènes françaises…
Mont de Marsan - Alberto Lamelas-Ctm

Le cercle taurin montois a eu l’immense plaisir de recevoir vendredi soir le matador de toros Alberto Lamelas. Le local affichait le quasi No hay billetes pour l’occasion. Avec son parcours unique, chauffeur de taxi et torero, il vient en France toréer des corridas impossibles, en espérant gagner un contrat année après année, quitte à y laisser un peu de sang.

Alberto est né le 3 octobre 1984 à Cortijos Nuevos (Jaén) et a commencé la tauromachie vers 17ans. Il prit son alternative en 2009 à Valdemoro des mains de Javier Valverde et Edouardo Gallo.

Un homme simple, généreux, qui remercia à de nombreuses reprises l’aficion française, qui sans elle, Alberto pense qu’il ne serait plus torero aujourd’hui. Il rassura les aficionados d’Alès qui leur promet que cette année, il vient avec l’intention de triompher face aux toros du Curé de Valverde après deux années de suite où il dut sortir par la porte de l’infirmerie.

Il a été bien sûr question de sa prestation à Vic-Fezensac face au désormais légendaire « Cantinillo » de Dolores Aguirre. Alberto en garde en définitif un bon souvenir car c’est grâce à ce toro qu’il peut toréer plus aujourd’hui. La photo de ce toro ornera bientôt sa future maison, avec le cheval Destinado d’Alain Bonijol.

Grâce encore à la France, il sera cette année au cartel à Madrid pour la San Isidro face aux toros de Dolores Aguirre. Il doit beaucoup aux aficionados français, c’est la raison pour laquelle il prend autant de risque pour leur rendre en retour.

Mont de - Lamelas-ctm

Pascal Darquié, président de la peña la Muleta de Saint Perdon et président de la corrida des Miura pendant les fêtes de la Madeleine, fut invité par Alberto à donner son point de vue sur cette course. Ce jour là, Alberto reçut une forte voltereta par « Estanquero ». La tête en sang ainsi que le bas du dos, il refusa de passer à l’infirmerie et rejoignit avec calme la piste afin de repartir au combat, pour le public. Face à ce dangereux Miura, il fit face au toro et parvint à tirer les quelques bouts de passes, avec émotion, qu’il vola à son adversaire. La présidence lui accorda une oreille méritée, chaleureusement salué par tout le public.

Alberto raconta être arrivé à l’hôpital de Mont de Marsan avec l’oreille et se réveilla en sursaut en demandant où était le Miura.

Après avoir conquis les arènes de Vic Fezensac 2014, ce fut au tour des aficionados montois d’être conquis en 2016 après son combat héroïque face aux toros de Miura.

Il sera au cartel cette année dont l’affiche officielle sera dévoilée ce samedi midi.

Mdm-Alberto Lamelas-ctm

Article vuelta a los toros sur la conférence Emilio de Justo

img_50249

Site Vuelta à los toros

 

Mont de Marsan : le cercle taurin montois a reçu le maestro Emilio de Justo

Le cercle taurin montois recevait vendredi soir dans son local, le torero de Caceres et qui fut la révélation de la temporada 2016 du Sud Ouest : Emilio de Justo accompagné de son apoderado français Ludovic Lelong Luisito.

Né le 16 février 1983 à Cáceres où il prit l’alternative le 26 mai 2007 avant de la confirmer l’année suivante à Madrid le 29 juin 2008 face à des toros de Juan Luis Fraile.

Il est peu connu en France où sa seule présentation fut en 2006 à Garlin en tant que novillero face à des novillos d’El Retamar.

Après cette confirmation, il passa beaucoup d’années sans beaucoup toréer, vivant de bric et de broc mais tout en gardant l’espoir de toréer.

Vivant à 10km de la ganaderia de Victorino Martin, il devient naturellement ami avec le fils Victorino où il est régulièrement invité à la finca pour tienter. Il est aujourd’hui celui qui connaît le mieux les toros du sorcier et le démontre à chaque fois qu’il tiente. Après quelques succès en 2013 et 2014 sur ses terres dont un encerrona à Hervàs face à des ganaderias différentes, où il coupa deux oreilles à un toro de… Victorino.

Grâce à sa collaboration avec Luisito, 2016 sera l’année de la renaissance. Orthez lui donne sa chance en juillet face à des toros d’Hoyo de la Gitana où il parvint à couper deux oreilles malgré la difficulté de ses opposants. Ce qui lui permet d’être appelé pour un nouveau contrat en octobre face à des toros de… Victorino Martin à Mont de Marsan. Pour Luisito, ce jour là était une évidence et n’avait aucun doute sur le fait qu’il allait triompher.

Pour Luisito, dans leur situation, il faut savoir garder la tête sur les épaules. Ils n’ont pas les moyens de refuser quoi que ce soit, mais s’il le peut, il s’efforcera de signer des contrats où Emilio pourra s’exprimer pour triompher. Les ganaderias comme Victorino, Adolfo, Palha…ne sont pas des ganaderias dites « dures » mais exigeantes.

L’année 2016, fut l’année où Emilio est allé acheter des graines. 2017 sera l’année où il viendra dans les arènes les semer et espère venir en 2018 pour les récolter.

Emilio a beaucoup d’espoir et d’illusion pour la temporada 2017, surtout en France et espère triompher dans les arènes importantes où il sera. Déjà annoncé en avril à Aignan qui lancera sa saison,  il sera sans aucun doute présent dans d’autres arènes du Sud Ouest.

CONFERENCE EMILIO DE JUSTO & LUISITO

img_50249

Dans le cadre de ses conférences annuelles, le cercle taurin montois a reçu dans ses locaux de la rue Batelière le maestro Emilio de Justo accompagné de son apoderado. En préambule à la soirée ce dernier a précisé les motivations qui l’ont incitées à devenir matador de toros. Par la suite il a parlé de sa vision sur la tauromachie et comment il voyait son avenir.

Un débat a suivi cette présentation et chacun a pu échanger librement sur tous les sujets actuels et à venir avec les personnes invitées.

Le président du cercle taurin Montois remercie le nombreux public présent lors de cette conférence.

Comme à l’accoutumé la soirée c’est terminée autour d’un verre et de quelques tapas.

 

 

 

CONFERENCE RICHARD MILIAN

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Dans le cadre de ses conférences annuelles, le cercle taurin Montois recevait le 17 février 2017 dans ses locaux de la rue batelière, Richard MILIAN, Mathieu GUILLON et deux élèves de l’école aficion Adour dont Baptiste CISSE.

Aprés le mot d’accueil, le président du cercle  taurin a retracé  le parcours tauromachique de Richard MILIAN.

Ce dernier a par la suite commenté sa vision sur la tauromachie telle que lui la ressentait et pourquoi il avait décider créer une école taurine.

Au cours de cette soirée la parole a été donnée aux différents intervenants et chacun a pu librement dialoguer et débattre avec les nombreux participants présents.

La soirée s’est terminée autour d’un buffet de tapas où ce sont côtoyés bonne humeur et convivialité.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

SOIREE PARTENAIRE CREDIT AGRICOLE

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vendredi 6 janvier 2017, le cercle taurin Montois a organisé une soirée partenaire dans ses locaux de la rue Batelière.

Cette dernière fut l’occasion pour monsieur Jean-paul ALYRE directeur du crédit agricole agence Mont de Marsan-Sablar de remettre un chèque au président du cercle taurin Montois dans le cadre d’un partenariat associatif.

Cette soirée placée sous le signe de la convivialité, c’est terminée autour du verre de l’amitié accompagné de quelques tapas.

CONFERENCE VETERINAIRE MIRABAUD

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le vendredi 9 décembre, le cercle taurin a accueilli dans ses locaux, Monsieur MIRABAUD vétérinaire à GABARRET, pour une  conférence dont le thème était le taureau du campo aux arènes.

Après une présentation de sa thèse, genèse de ses recherches, Monsieur MIRABAUD a animé  la soirée en répondant aux questions diverses que pouvait susciter le sujet retenu.

Le cercle taurin remercie les nombreux participants à cette soirée tant par leur présence que leur implication lors des débats.

En fin de conférence, la soirée c’est terminée autour de quelques tapas et d’un verre de l’amitié.

Programme voyage cercle taurin à Alicante

Fuegos Artificiales Hogueras Alicante 2011

Le cercle taurin montois organise cette année un voyage à Alicante du 20 au 25 juin. En voici le programme.

Lundi 20 juin : Départ des arènes de Mont de Marsan vers Alicante. Casse croute en route le matin et pique-nique le midi avant de prendre les chambres D’Hôtel (hôtel LEKA) Soirée libre.

Mardi 21 juin : Visite de la palmeraie d’Etche, repas du midi en commun. Soirée libre.

Mercredi 22 juin : Journée libre.

Jeudi 23 juin : Visite musée du tourron à Jijona, repas du midi en commun.

Vendredi 24 juin : Déjeuner en commun le midi et soirée libre.

Samedi 25 juin : Retour Mont de Marsan.

Prix du voyage pour les adhérents du CTM en chambre double 480 euros par personne et 620 euros en chambre individuelle.

Pour les non adhérents  en chambre double 500 euros par personne et 650 euros en chambre individuelle.

 

Le prix du voyage comprend, le transport en autocar, 5 nuits d’hôtel, les visites de la palmeraie et musée du tourron, casse croute et pique-nique du lundi et trois repas en commun.

 

 

 

 

Présentation journée taurine de Riscle au cercle taurin montois

OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le 27 juin 2015, le cercle taurin Montois accueillait dans ses locaux pour une soirée présentation de la journée taurine de Riscle :

Jérôme Bonnet, le novillero  José Luis Munoz, son apodérado Gonzalito, Fernandes Meca et F. Daroux du tendido Risclois.

Après une présentation de la journée taurine, une conférence débat a eu lieu animée par Fernandès Meca au sujet de l’orientation taurine du tendido risclois.

La soirée s’est terminée autour de quelques tapas.

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Conférence STEPHANE MECA

Le samedi 27 Juin le cercle taurin Montois recevra dans ses locaux rue de la Batelière,OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Stéphane MECA pour parler de l’élevage d’Osborne et présenter la journée taurine de Riscle.

Il sera accompagné de François DARROUX du tendido Risclois ainsi que de José RUIZ MUNOS (neveu de Curro ROMERO) qui sera au cartel, le 1 er Août à Riscle et de Jérome BONNET qui parlera de cet évènement pour le Lartet.

Cette présentation sera suivie d’une soirée tapas (6 euros). Prière de bien vouloir s’inscrire auprès du cercle taurin avant demain soir.

Voyage du CTM à GRENADE Vidéo Souvenir

La temporada battant son plein, voici venu la période des ferias espagnoles. Comme chaque année le cercle taurin Montois organise un voyage à l’occasion de l’une de celles-ci. La destination retenue cette année est Grenade, en voici le programme :

Départ le 1er Juin des arènes de Mont de Marsan pour Madrid (heure de départ à définir). Repas pris en commun le midi. Après midi libre Madrid.

Départ Mardi 2 juin pour Grenade. Midi et soirée libre.

Mercredi 3 Juin visite des grottes de Pinar et repas pris en commun à Pinar.

Jeudi 4 juin journée libre et corrida le soir.

Vendredi 4 Juin matin visite de l’Alhambra, corrida et soirée au Mirador de Morayma.

Samedi 5 Juin journée libre et retour sur Mont de Marsan après la corrida du soir.

 

conférence Diego URDIALES

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le cercle taurin Montois recevait vendredi 6 Mars au soir dans son local de la rue batelière, Diego URDIALES, pour une conférence débat animée par Hervé TOUYA.
Diego URDIALES est né en 1975 à Arnedo dans la province de Rioja. Une province pas très réputée pour être taurine, mais son père et son grand-père étaient aficionados.
Débutant en novillada piquée en1992, il rencontre des difficultés à s’adapter aux novillos. Il reste 7 ans novillero. Après une alternative reportée en Espagne, profitant d’une opportunité il prend cette dernière à Dax des mains de Paco OJEDA.
Par la suite, manquant de contrat il torée peu.
C’est en 2007 dans les arènes de Logrono face à Monolito, un toro de Victorino MARTIN, qu’il indulte et triomphe.
Sa carrière se lance et les grandes arènes lui offrent des contrats.
2014 fut sa temporada la plus aboutie avec des triomphes à Dax et Mont de Marsan,ainsi qu’une faena remarquée à Madrid face à un toro d’Adolfo MARTIN.
Diego nous parle ensuite de ses moments sans toréer ou assailli par le doute alors qu’il manque de contrat, il n’a jamais baissé les bras et a toujours eu confiance dans son toréo.
Fidèle à ses convictions, il attache une importance particulière aux gens qui l’entourent. Cette stabilité lui permet d’appréhender sereinement sa temporada.
Il s’entraîne assidûment notamment en pratiquant le toreo de salon ou il récite ses gammes inlassablement.
Il s’impose une préparation mentale au cours de laquelle il vit intérieurement la corrida et s’imagine face au toro qu’il doit combattre. Lorsqu’il rentre dans l’arène il récite la faena faite dans sa tête et donne la plénitude de son art proposant une tauromachie profonde et sincère.
Il viens de fêter ses quinze ans d’alternative.
Homme humble et attachant au toréo pur et de grande classe, Diego URDIALES peut à l’avenir espérer la carrière qu’il mérite.OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAurin Mo